Les ventes ont explosé à Bruxelles

Les chiffres 2015 publiés par les notaires l’affirment: l’activité immobilière a été très intense à Bruxelles. Les ventes se sont multipliées mais elles se complexifient.

Real estate in Bruxelles - signature-acte.jpg

L’activité immobilière en Région de Bruxelles Capitale a été très intense en 2015. C’est la première constatation qui ressort de la publication du baromètre des notaires, lequel affiche un indice de 114,5, soit une progression de 6,4 % par rapport à 2014.

En clair, cela veut dire qu’on a beaucoup vendu, et donc acheté, durant les douze mois écoulés dans toutes les communes de la capitale. À partir du moment où le bonus-logement, une matière régionalisée depuis le 1er janvier 2015, y sera supprimé en 2017, une hausse est également à prévoir pour l’année en cours, même si cela restera à vérifier dans la pratique.

Car à Bruxelles, plus que partout ailleurs, les terrains constructibles sont devenus une denrée rare. Ce n’est pas pour rien si leur prix a connu une hausse de… 33,9 % en un an. Aujourd’hui, il vous faudra, en effet, dépenser 677,4 euros le mètre carré (prix médian, c’est-à-dire après retrait des extrêmes), contre 506,1 euros en 2014. Prix médians à part, comptez entre 500 et 700 euros du mètre carré.

L’espace à Bruxelles étant de plus en plus limité, le prix des garages a lui aussi connu une belle progression : le prix médian atteint 24.000 euros, soit 4,3 % de plus qu’en 2004 (23.000 euros).

Lors de la présentation de leurs chiffres, les notaires bruxellois ont insisté sur les difficultés qui entourent désormais l’acte de vente et d’achat. On ne vend plus son bien aujourd’hui comme on le faisait il y a cinq ans.

Entendez par là que ces opérations sont entourées de multiples obligations. Parmi lesquelles, celle de fournir une belle brochette de documents, urbanistiques et autres, à la signature du compromis. Des démarches qui peuvent prendre jusqu’à… sept mois en raison de la complexité des documents et de la lenteur de certaines administrations communales.

Ajoutez à cela qu’un bien doit impérativement être conforme aujourd’hui (beaucoup ne le sont pas à cause, pas exemple, d’une terrasse ou d’une véranda construites sans autorisation…) pour se retrouver sur le marché, et vous aurez compris qu’un homme averti en vaut deux, voire trois. A ce sujet, les notaires restent les garants les plus courtisés pour réussir cette épreuve. Heureux hommes. Et femmes…

Engel & Völkers

Place Dumon
Avenue Orban 240
1150 Bruxelles
IPI/BIV 506.452
Phone
+32 2 256 07 27

To the shop



Array
(
    [EUNDV] => Array
        (
            [67d842e2b887a402186a2820b1713d693dd854a5_csrf_offer-form] => MTM5MjE5NzU3NkJ4d29xancwTDVhZWFIRzEycXAxcW9SdElHdVBqMTdV
            [67d842e2b887a402186a2820b1713d693dd854a5_csrf_contact-form] => MTM5MjE5NzU3NnlHcUR0Y2VlTXVPUndLMHZkMW9zMnRmRlgxaUcwaFVG
        )

)