Engel & Völkers Partenaire de licence Lasne > Blog > Bas Smets: Sa philosophie architecturale des paysages bruxellois

Bas Smets: Sa philosophie architecturale des paysages bruxellois

Si Bas Smets est uniquement un nom célèbre, il cache aussi une passion peu commune alliant architecture et nature. Sous sa plume singulière, il redessine les paysages en leur donnant une touche d’intelligence émanant d’une perspective personnelle. Le paysage urbain devient, de sa perspective, un univers résiliant où il fait bon vivre.

A seulement dix-huit ans, la philosophie et les mathématiques étaient ses matières de prédilection. Son parcours, il l’a commencé en tant qu’architecte confirmé. Mais loin de l’urbanisme conventionnel, il parvient à construire une discipline qui lui est propre : une discipline mais qui relève plus de l’art que du savoir. Il s’intéresse ainsi aux éléments qui font toute la richesse de la nature : pierres, plantes, eau, soleil… On lui connait le parc de tour et Taxis ainsi que des versions revisitées du parvis de Saint-Gilles et du boulevard Saint-Lazare. Ayant déjà fait le tour en Belgique, il vise l’international. Il recrée ainsi les alentours du centre d’art Perelman de New-York et transforme le pied du bâtiment de Frank Gehry à Arles. Parmi les pays arabes où il posa l’encre, il y avait le Bahrein et le Bilan. Et la liste est longue…

Un parking à Courtrai

Malgré le grand nombre de projets auxquels il s’est consacré, il accorda un intérêt particulier à : « un parking à Courtrai ». La succussion a ainsi débouché sur sa volonté de créer 200 emplacements. Au centre, il imagina un grand parc et des charmes qui ne coûtent que deux euros par pièce. Il veilla aussi à cacher les voitures. Son but était de concilier deux éléments diamétralement opposés : un parking et un paysage. Pour lui, c’est là que réside tout le génie: une alliance parfaite qui résout les dichotomies les plus irréconciliables !

Bas Smets refusait catégoriquement d’être appelé « paysagiste ». Il est « architecte de paysage » selon ses dits. Il relate alors avec fierté son parcours artistique en décembre à Tours et Taxi : toutes les pièces du puzzle qui ont abouti à cette œuvre d’art, réalisée à l’occasion du septantième anniversaire des droits de l’homme. Pour rendre hommage aux disparus du 22 mars, il plante 32 arbres au cœur de la forêt de Soignes : une manière de donner un nouveau souffle au projet de Céline Fremault.

Pour résumer son projet artistique, Bas Smets déclare que son but, loin d’être mimesis, tente de réfléchir et de faire réfléchir. Dans sa vision, le paysagiste a pour mission de transformer, sublimer et réinventer la nature en puisant dans ses points de force comme les bouleversements climatiques qui menacent les cités. En parlant de Bruxelles, il explique comment cette ville doit être basée entre les deux couches géologiques et météorologiques. Il a déjà, dans son bureau, un croquis qui illustre bien cette dissonance architecturale et naturelle à la fois dont la solution serait l’urbanisme bio-sphérique. Un point c’est tout.

Encore une chose : Bas Smets se manque pas de montrer ses meilleures lectures philosophiques. D’ailleurs, il lit beaucoup quand il est dans l’avion. Ainsi, « Faire du paysage, c’est faire de la philosophie ; donner forme à notre façon de vivre la planète, c’est une question philosophique. »

Pour plus d'informations, visitez : http://www.bassmets.be

Contactez-nous dès maintenant
Engel & Völkers
Lasne
  • Rue de la Gendarmerie 1
    1380 Lasne
    Belgium - IPI 104.048

NOUS CONNAISSONS LA VALEUR DE VOTRE BIEN IMMOBILIER

Connaissez-vous la valeur actuelle de votre bien? Nos agents experts en immobilier font une estimation gratuite et sans engagement de votre bien.

Suivez-nous sur les médias sociaux