Engel & Völkers Partenaire de licence Lasne > Blog > La Belgique en tête des ventes de l'immobilier de luxe en Europe

La Belgique en tête des ventes de l'immobilier de luxe en Europe

En 2010, les prix de l’immobilier en Belgique ont connu un envol spectaculaire. Cette hausse concerne les biens d’une valeur supérieure ou égale à 1 millions d’euros. Ainsi, on a noté une augmentation des ventes évaluée à 91 % pour les appartements et 58 % pour les maisons individuelles.

Selon Statbel, la base de données de l’office belge des statistiques montre une évolution record : + 214 appartements et + 691 maisons. En réalité, ces chiffres restent inférieurs aux ventes globales réalisées sur marché de l’immobilier, puisqu’ils ne prennent pas en considération les logements à l’intérieur d’une société et un bon nombre de constructions neuves.

Située sur la frontière belge avec les Pays Bas, la ville de Knokke-Heist est celle qui connait le plus grand nombre de ventes immobilières pour les logements de luxe. Avec une augmentation de 19 %, une maison coûte désormais dans les 2.006.500 euros. Même si les appartements haut de gamme sont vendus à 1.313.750 euros, le prix est resté relativement stable comparé aux années précédentes.

Voici ci-dessous le top 4 des communes réalisant le plus grand nombre de vente de logements de luxe en Belgique : (juste après Knokke-Heist)

  • Anvers
  • Schilde
  • Laethem-Saint-Martin 
  • Uccle 


La montée en flèche des prix de l’immobilier en Belgique

Des statistiques indiquent que les prix de l’immobilier en Belgique ont doublé depuis l’an 2000. La forte demande justifie un tel envol sur le marché de la vente des maisons et appartements de luxe. Alors qu’une maison coûtait environ 260 000 euros, elle est aujourd’hui mise en vente à 30 000 euros de plus. Tous les facteurs montrent que cette hausse des prix exceptionnelle ne risque pas de s’arrêter de si tôt.

L’évolution du marché de l’immobilier en Belgique est indéniable, surtout si on jette un coup œil du côté des autres pays d’Europe qui ont été impactés par la crise économique de 2008. Pourquoi ?

La baisse du pouvoir d’achat

Par exemple, l’Espagne fait partie des pays européens les plus touchés par la double récession de la zone euro. Pour contrer les effets de la crise économique, la majorité des gouvernements ont mis en place de nouvelles mesures économiques qui rendent le remboursement des prêts hypothécaires de plus en plus difficile. On note alors une baisse remarquable du pouvoir d’achat dans les Pays-Bas surtout que les mesures fiscales touchent le marché de l’immobilier de manière spécifique. En revanche, la Belgique n’a pas changé de fiscalité et conserve toujours le bonus logement : une réduction d’impôts immobiliers.

Les acquéreurs sont propriétaires

Sachant que 7 propriétaires sur 10 n’utilisent pas leurs biens immobiliers comme un investissement dont ils attendent un retour financier, les belges continuent à acheter des maisons et apparentements de luxe pour y vivre. Contrairement aux investisseurs qui peuvent choisir de ne pas investir lorsque les prix sont en hausse, ils ne visent ni bénéfices ni retour sur investissement et se contentent d’acheter le logement de leur rêve.

La baisse des taux d’intérêt

En Belgique et dans d’autres pays d’Europe, le taux d’intérêt a diminué de manière significative. Les belges conservent alors les mêmes mensualités même si les prix du bien immobilier augmente.

Sans plus attendre, contactez Engel & Völkers pour vendre votre bien immobilier. Dans les 25 agences de notre réseau belge, un agent traitera votre dossier et procédera à l’évaluation de votre maison ou appartement sans aucun engagement de votre part.

Contactez-nous dès maintenant
Engel & Völkers
Lasne
  • Rue de la Gendarmerie 1
    1380 Lasne
    Belgium - IPI 104.048

NOUS CONNAISSONS LA VALEUR DE VOTRE BIEN IMMOBILIER

Connaissez-vous la valeur actuelle de votre bien? Nos agents experts en immobilier font une estimation gratuite et sans engagement de votre bien.

Suivez-nous sur les médias sociaux