2016, une année record pour Engel & Völkers

L’agent immobilier espère battre son record de 200 millions d’euros à Bruxelles et dans le Brabant wallon d’ici la fin de l’année. La stratégie d’Engel & Völkers semble gagnante.

Les agences Engel & Völkers de Bruxelles et du Brabant wallon enregistrent depuis le 1er janvier 2015 un montant de transactions supérieur à 200 millions d’euros. « Nous avons réalisé en dix mois le chiffre total effectué en 2015 et un nombre de transactions égal à celui de 2016, explique Philippe Rosy, président EV Brubel. Notre objectif est d’atteindre 250 à 260 millions d’euros d’ici la fin de l’année. »

Des chiffres récents montrent que les agences Engel & Völkers de Bruxelles ont franchi la barre des 28 % de part de marché, dans le secteur résidentiel, dans les communes de Bruxelles-Ville, Ixelles, Etterbeek, Uccle, Forest, Woluwe-Saint-Lambert, Woluwe-Saint-Pierre, Schaerbeek, Auderghem et Boitsfort. Le marché est particulièrement actif dans ces zones. La place Brugmann et les rues avoisinantes attirent toujours plus d’expatriés et d’amateurs de biens de caractère, friands d’une certaine qualité de vie tout en restant proches du centre-ville.

Parmi les artères les plus prisées, on retrouve l’avenue Molière avec ses maisons de maître et ses appartements de standing, mais aussi la rue Franz Merjay. Au centre de Bruxelles, les quartiers qui ont la cote sont le Sablon, la place Sainte-Catherine et la rue Antoine Dansart. Dans le quartier du Fort Jaco, le dynamisme commercial observé depuis 2015 se confirme. La présence d’écoles, mais aussi la volonté de nombreux acheteurs de jouir de la douceur de vivre propre à ce quartier sont les garants d’une ténacité immobilière permanente. Les artères autour de la chaussée de Waterloo sont clairement les plus prisées : drève du Caporal, avenue des Chalets ou avenue Fond Roy.

A Lasne, les maisons typiques ont toujours la côte et le marché des appartements connaît un certain succès avec de nouveaux développements de standing, offrant une série de services s’adressant plus particulièrement aux anciens propriétaires de villas. Non loin de Wavre, le domaine privé du Bercuit est toujours apprécié.

Constatant une certaine reprise dans les biens d’exception (plus de 2.500.000 euros), créneau dans lequel les groupes Barnes et Sotheby’s International Realty sont aussi actifs, Engel & Völkers a boosté son « premium office » en engageant 4 agents supplémentaires pour couvrir Bruxelles, Lasne et Wavre. « Au cours de ces six dernières années, le prix moyen de nos transactions s’est situé entre 600 et 700.000 euros alors que le prix moyen des transactions pour l’ensemble de la Belgique atteint 260.000 euros », ajoute Philippe Rosy. Quant à la structure « Brussels Projects », en charge des projets neufs, le défi a aussi été relevé : plusieurs projets se sont rajoutés au portefeuille existant comme « Edition Brussels », un nouveau développement de Ghelamco, mélange d’habitations et de commerces de détail, situé entre la place du Châtelain et la place Stéphanie et dont Engel & Völkers a la co-exclusivité.

Philippe Rosy est optimiste quant à l’avenir de son groupe. « Nous avons une recette magique. Grâce au réseau d’Engel & Völkers, des clients du monde entier veulent travailler avec nous. » Un réseau immobilier présent dans 32 pays sur 4 continents et qui compte plus de 630 agences, ce qui n’est pas rien !

Engel & Völkers

Sablon
Rue des Sablons 19
1000 Bruxelles
IPI/BIV 503 071
Tél.
+32 2 256 07 77

Vers l'agence


Proposer un bien immobilier

 
Oui, je voudrais faire expertiser gratuitement et sans engagement mon bien immobilier par Engel & Volkers.

Array
(
    [EUNDV] => Array
        (
            [67d842e2b887a402186a2820b1713d693dd854a5_csrf_offer-form] => MTM5MjE5NzU3NkJ4d29xancwTDVhZWFIRzEycXAxcW9SdElHdVBqMTdV
            [67d842e2b887a402186a2820b1713d693dd854a5_csrf_contact-form] => MTM5MjE5NzU3NnlHcUR0Y2VlTXVPUndLMHZkMW9zMnRmRlgxaUcwaFVG
        )

)