Engel & Völkers Partenaire de licence Sablon > Blog > La reprise du marché immobilier après le déclin provoqué par le Covid-19

La reprise du marché immobilier après le déclin provoqué par le Covid-19

En Belgique, le coronavirus a eu de grandes répercussions sur le marché de l'immobilier où une baisse significative s'est fait ressentir, comme partout dans le monde, durant le deuxième trimestre de 2020. Le nombre de transactions a chuté de 15,9 % comparé à 2019. Cependant, depuis la fin du confinement, la situation semble s'améliorer, le prix moyen d'une maison ayant dépassé les 200.000 euros dans la région wallonne.

A cause du coronavirus, les transactions immobilières sont retournées aux chiffres observés en 2015. Depuis plus de 5 ans, elles n'ont jamais été aussi faibles. Ainsi, pendant le deuxième trimestre 2020, le nombre des transactions a diminué de 10,7% en comparaison avec la même période en 2019.

Il est à noter qu'avec la suppression du bonus logement, l'année 2020 n'a pas été prometteuse en ce qui concerne le marché immobilier. Bien avant le Covid-19 et privés du woonbonus en Flandre, les propriétaires n'avaient plus la possibilité de bénéficier d'une déduction d'impôts, ce qui a découragés certains à effectuer un premier investissement ou à élargir leur patrimoine. La crise sanitaire n'a pas amélioré la situation.

Au mois de juin, les transactions ont repris progressivement. Les dossiers de l'avant confinement ont été relancés dans le but de rattraper le retard accumulé et de minimiser les dégâts. Les personnes en quête de biens immobiliers et qui ont dû mettre ce projet en suspens ont aussi participé à la reprise des activités sur le marché immobilier. De manière générale, depuis le déconfinement, les particuliers achètent à nouveau des biens résidentiels, alors que certains investisseurs ont encore du mal à sauter le pas.

Les chiffres selon les régions

Le coronavirus n'a pas entravé les transactions immobilières de la même manière dans les 3 régions de la Belgique. En Flandre et à Bruxelles, l'impact a été plus grand qu'en Wallonie. En effet, le nombre de transactions a connu une chute de 17,7% en Flandre et de 17,2% à Bruxelles contre 12,3% en Wallonie si l'on compare les chiffres du 2ème trimestre 2020 à ceux de la même période de l'année précédente.

Le premier semestre 2020 fut indéniablement difficile en Flandre avec une baisse de 12,6 % comparé à 2019 alors qu'à Bruxelles et en Wallonie, la chute était moins marquée avec des pourcentages respectifs de 7,9 % et 7,7 %.

Une maison en Belgique coûte en moyenne 267.040 euros

Renaud Grégoire, porte-parole de notaire.be, affirme qu'il serait précipité d'affirmer que le coronavirus a bel et bien bouleversé les prix de l'immobilier. On peut toutefois se prononcer sur ces changements indéniables dans la manière de travailler. Face à la crise, les démarches administratives ont dû être réinventées. Il faudrait alors patienter quelques mois pour avoir une idée plus exhaustive des répercussions réelles du coronavirus sur les prix de l'immobilier en Belgique.

On peut cependant observer la plus faible hausse de prix de l'immobilier depuis 5 ans. En Belgique, une maison avoisinait, pendant le premier semestre de 2020, 267.040 euros. Avec une inflation de 0,3 %, la petite augmentation de 1,9 % au niveau des prix, en comparaison avec 2019, ne peut pas avoir une grande incidence.

Prévoyez environ 200.000 euros pour l'achat d'une maison en Wallonie

Après 5 ans, les maisons en Wallonie se vendent en moyenne 16 % plus cher. En d'autres termes, il s'agit d'une hausse de 28.000 euros et de 14.000 euros si on considère l'inflation. Cette augmentation a permis aux logements d'atteindre et de dépasser les 200.000 euros dans le sud de la Belgique. Malgré cette montée significative, une maison située dans cette région coûte 65.00 euros de moins que la moyenne des prix appliqués en Belgique.

Le Hainaut demeure toutefois la province unique de la région de Wallonie avec des prix immobiliers relativement faibles : une maison y coûterait en moyenne 161.256 euros. Ainsi, il s'agit de la seule destination belge où les maisons sont d'une valeur inférieure à 200.000 euros. Parallèlement, la province de Liège comporte, elle aussi, des logements avec un prix moyen de 200.714 euros.

Vous êtes à la recherche d'un bien immobilier en Belgique ?

Contactez l'agence Engel & Völkers la plus proche de chez vous et organisons en toute sécurité un rendez à votre meilleure convenance.

Contactez-nous dès maintenant
Engel & Völkers
Sablon
  • Rue des Sablons 19
    1000 Bruxelles
    IPI/BIV 509 121
  • Fax: +32 2 256 07 78

NOUS CONNAISSONS LA VALEUR DE VOTRE BIEN IMMOBILIER

Connaissez-vous la valeur actuelle de votre bien? Nos agents experts en immobilier font une estimation gratuite et sans engagement de votre bien.

Suivez-nous sur les médias sociaux