A la découverte des cinémas indépendants de Paris: le Louxor

Le Louxor

Le Louxor, salle mythique du 7ème art parisien, est situé entre trois arrondissements: IXe, Xe et XVIIIe. Arrivé devant sa majestueuse façade Art Déco d'inspiration égyptienne, on se pose de nombreuses questions quant à l'activité derrière ces quatre murs. Née il y a presque cent ans, la salle du Louxor est une des premières salles du cinéma parisien. C'est en 1919 que Henri Silberberg, grand homme d'affaires, rachète l'immeuble haussmannien du 170 boulevard Magenta pour y construire une salle de cinéma. 

L'émergence des salles de cinéma, dès 1910, créé une grande concurrence pour la salle du Louxor - Gaumont Palace, Ciné Max Linder, Cinéma Convention de Marcel Oudin... -;

Afin de distinguer et donner du caractère au Louxor, Henri Silberberg fait appel à l'architecte Henri Zipcy et au décorateur Amédée Tiberti. A deux, ils s'inspirent de l'Egypte antique et donne ainsi une nouvelle vie à la salle de cinéma et par la même occasion se démarquent de toutes les autres salles aux inspirations romanesque ou au style Louis XVI. Quant au nom de la salle, il est choisi en référence à la ville "fantôme" égyptienne, antique cité de Thèbes, accueillant plus de quatre millions de visiteurs par an. On y croise notamment des statutes et obélisques, dont l'un fut offert à la France par Ramsès II, et que l'on peut aujourd'hui trouver Place de la Concorde ! 

L'égyptomanie, mouvement tendance en France dans les années 20, fait du Louxor un lieu unique et emblématique, mais surtout très populaire dès son ouverture. Il sera inauguré le 6 octobre 1921 et malgré une forte concurrence, ses portes resteront ouvertes le temps de six décennies

On y diffuse un peu de tout, que ce soit des courts-métrages comiques, du ciné-romans ou futurs classiques français, américains, italiens ou allemands, la programmation s'y fait riche, et la clientèle variée. Bien que le prix des places ne soit pas les mêmes en fonction du placement, le public bourgeois se mélange avec les classes populaires

En 1940, la variété des films se resserre: la salle est restreinte de diffuser certains films dits "de propagande". Dès 1946, fin de l'occupation allemande, c'est l'âge d'or du Louxor. Le cinéma accueille plus de 730 000 spectateurs et diffuse une programmation de nouveau riche et variée. Cet âge d'or ne continue pas éternellement car fin des années 1950, le Louxor, et la plupart des autres salles, connaissent une crise du cinéma. Au fil du temps, la programmation change et évolue: diffusion de films asiatiques, égyptiens ou encore maghrébins... 

Dans les années 1970, Jack Lang, Ministre de la Culture, décide de protéger cette salle et la place parmi les Monuments Historiques de Paris. Ce sera fin des années 1970 que la chute du Louxor débutera: salle rachetée, projets de réaménagement, discothèques... Le Monument Historique ferme rapidement et c'est seulement en 2001 que les habitants du quartier de Barbès se mobilisent auprès de l'association Action Barbès pour redonner vie à la salle mythique. En 2003, la ville de Paris devient propriétaire du Louxor: les travaux débuteront 7 ans plus tard, en 2010. 

Le 17 avril 2013, le Louxor est inauguré et reprend sa fonction initiale. Aujourd'hui, le Louxor est classé parmi les salles Art et Essai, proposant une programmation riche: comédie, cinéma d'auteurs, classiques... A vous de découvrir ! 

Les Amis du Louxor, publié par les éditions AAM (Archives d’Architecture Moderne, Bruxelles)

Crédit photos: Alain-Bernard Massé



Le Louxor, 170 Boulevard de Magenta, 75010 Paris :   http://www.cinemalouxor.fr/  

Engel & Völkers

Paris
24 bis rue de Berri
75008 Paris
France
Tél.
+33 1 45 64 30 30

Vers l'agence



Array
(
    [EUNDV] => Array
        (
            [67d842e2b887a402186a2820b1713d693dd854a5_csrf_offer-form] => MTM5MjE5NzU3NkJ4d29xancwTDVhZWFIRzEycXAxcW9SdElHdVBqMTdV
            [67d842e2b887a402186a2820b1713d693dd854a5_csrf_contact-form] => MTM5MjE5NzU3NnlHcUR0Y2VlTXVPUndLMHZkMW9zMnRmRlgxaUcwaFVG
        )

)