Quels sont les types de chauffage modernes et les systèmes de chauffage écoénergétiques ?

Lors de la rénovation d'un bâtiment ancien ou de la construction d'une nouvelle maison, la question se pose de savoir quel système de chauffage est à jour et évolutif. En outre, la modernisation du système de chauffage et le passage à un autre type d’installation peuvent être rentables même si le système de chauffage actuel n'a pas encore pris de l’âge, car la hausse constante des prix de l'énergie est certainement une bonne raison pour changer le système de chauffage avant l’heure. Les subventions gouvernementales et les économies en termes de coûts énergétiques compensent rapidement l'achat d'un système de chauffage moderne. Dans ce qui suit, nous vous présentons les différents types de chauffage avec leurs avantages et inconvénients pour votre maison.

Hamburg - Quels sont les types de chauffage modernes et les systèmes de chauffage écoénergétiques ?

Le système de chauffage au gaz flexible utilise du gaz naturel, du gaz liquéfié ou du biogaz

Le chauffage au gaz est le système de chauffage classique et le type de chauffage actuellement le plus utilisé en France. C'est une solution pratique pour le consommateur, car le gaz naturel arrive directement dans la maison par le réseau de gaz. Il permet d'économiser de l'espace, car aucun stockage de combustible n'est nécessaire. Les personnes qui aiment spéculer et profiter des différences de prix saisonnières peuvent faire fonctionner le chauffage au gaz avec du gaz liquéfié qui sera stocké dans son propre réservoir. Selon la région, l'utilisation du biogaz est une alternative évolutive, surtout si elle est produite sur place. À l'échelle nationale, les fournisseurs d'énergie ne fournissent généralement qu'un mélange de biogaz et de gaz naturel. Une autre mesure respectueuse de l'environnement et économe en énergie est la combinaison du chauffage au gaz avec les énergies renouvelables telles que l'énergie thermique solaire. Ce système combiné bénéficie de différentes subventions et incitations fiscales allouées par l'État et les collectivités territoriales, du crédit d'impôt pour la transition énergétique à l’éco-prêt à taux zéro en passant par la réduction de la TVA. Bon à savoir : depuis le 1er janvier 2022, les chaudières à gaz sont interdites, mais uniquement pour les constructions neuves individuelles et s’étendra aux logements collectifs en 2024.

Chauffage au fioul : le système de chauffage classique avec sa propre cuve

Le chauffage au fioul peut être utilisé indépendamment du fournisseur d'énergie. Pour ce faire, les propriétaires ont besoin de leur propre cuve de fioul, qu'ils peuvent remplir à tout moment. Contrairement au raccordement au gaz, il n'y a pas de prix minimum, ce qui permet de contrôler la consommation. Cependant, la plupart des chauffages au fioul utilisent un combustible fossile dont les réserves sont limitées. Comme pour le biogaz, il existe du biofioul, qui n’est autre qu’un dérivé du fioul ayant une part d’origine biologique. Le biofioul 10 %, ou F10, pourra être utilisé dans une installation existante avec une ancienne chaudière, tandis que pour le biofioul F30 à 30% il faudra changer de brûleur pour qu’il soit adapté au bio fioul. Dès le 1er juillet 2022, le biofioul F30 (30% de colza), alimentera les chaudières neuves. Le F10 (10% de colza) pourrait être commercialisé à partir de 2024. L'installation d'une chaudière utilisant du fioul domestique standard ne sera plus autorisée à compter du 1er juillet 2022. Une ancienne chaudière au fioul pourra ainsi être remplacée par un modèle de nouvelle génération compatible biofioul. Les chaudières fioul déjà en place pourront continuer de fonctionner au fioul domestique, sans obligation de passer au biofioul. 

Chauffage électrique : le chauffage complémentaire facile à installer

Les anciens chauffages à accumulation de chaleur permettaient de réchauffer les pièces de manière économique. Aujourd'hui, ils sont rarement utilisés, car même dans les bâtiments anciens, ils cèdent le pas aux systèmes de chauffage à faible consommation d'énergie. Néanmoins, dans de nombreuses maisons, le chauffage électrique sert de complément. Il est par exemple assez facile de moderniser un bâtiment ancien ou un appartement en location avec un système de chauffage électrique au sol. Un radiateur soufflant ou l’un des derniers radiateurs infrarouges chauffe rapidement la salle de bains avant de se doucher. Les petits radiateurs électriques, particulièrement bon marché, sont également adaptés pour augmenter partiellement la température de la pièce, par exemple dans le coin lecture, sans devoir chauffer davantage l’ensemble de la pièce. Le chauffage électrique inclut également les chauffe-serviettes dans la salle de bains, qui permettent aux serviettes humides de sécher plus rapidement et de les réchauffer agréablement avant de prendre le bain ou la douche. Bien que le chauffage électrique ne soit plus la seule méthode de chauffage en raison des prix élevés de l'électricité, une utilisation complémentaire peut non seulement apporter un meilleur confort de vie, mais également permettre d’économiser sur les frais de chauffage lorsque vous avez temporairement besoin d’un peu de chaleur supplémentaire.

Chauffage au bois ou aux granulés : chauffer au bois de manière traditionnelle ou automatisée

Le chauffage au bois a une longue tradition et est synonyme de confort. Bien avant l’arrivée du chauffage au fioul ou au gaz, on utilisait le bois pour chauffer et cuisiner. Aujourd'hui encore, le chauffage au bois convainc toujours, car il s’agit d’un combustible renouvelable, économique et performant. Bien que les cheminées et les poêles à bûches doivent être alimentés à la main, les appareils de chauffage à granulés à commande automatique garantissent une température constante dans les pièces, même si vous n'êtes pas à la maison. En plus d’une l’installation du système de chauffage dans un espace non inflammable, il faut prévoir l'espace nécessaire pour le stockage du bois ou des granulés. Alors qu’il faudra compter en moyenne 6000 euros pour une chaudière à bûches, un minimum de 10 000 euros sont nécessaires pour une chaudière à granulés dans une maison individuelle, en fonction de la puissance thermique. À cela s’ajoutent les coûts relatifs au stockage des granulés, au réservoir d'eau chaude et éventuellement à un système d’énergie solaire thermique. Il faut envisager un investissement allant de 12 000 à 20 000 euros pour un système de chauffage à granulés complet et automatisé. En contrepartie, les propriétaires sont indépendants des combustibles fossiles ou des fournisseurs d'énergie.

Système de cogénération ou chauffage à pile à combustible : produire de l'électricité et de la chaleur de manière flexible

Un système de chauffage pour tout : la cogénération est la production combinée de chaleur et d'électricité. La combustion de biocarburants fossiles ou écologiques produit de la chaleur pendant la production d'électricité, qui chauffe simultanément l'eau des radiateurs au moyen d'une turbine. La cogénération est l'un des systèmes de chauffage les plus efficaces avec un rendement supérieur à 90 pour cent. Contrairement au chauffage urbain, l'énergie est générée à l’intérieur de l’habitation et il n’y a donc pas de pertes dans les conduites. Le chauffage à pile à combustible, qui utilise la combustion à froid pour produire de l'électricité et de la chaleur, fonctionne de manière analogue. Cependant, contrairement à un système de cogénération, le chauffage à pile à combustible manque de flexibilité dans le choix des combustibles. Il fonctionne uniquement avec du gaz naturel comme source d'énergie, à partir duquel il produit de l'hydrogène. Les émissions sont toutefois encore plus faibles que pour la cogénération, tout en améliorant l'efficacité énergétique. 

Le chauffage à pile à combustible gagne également des points grâce à un entretien et un besoin d'espace réduits. Les deux systèmes de chauffage sont très coûteux à l’achat et ne sont rentables qu’en cas d’important besoin en énergie dans la maison. Un système de nano-cogénération allant de 14 000 à 17 000 euros ne suffit souvent que comme chauffage complémentaire et se trouve difficilement sur le marché. Un système de micro-cogénération est suffisant comme source de chaleur unique, mais il est surdimensionné pour la plupart des familles. Avec des coûts d'achat compris entre 25 000 et 35 000 euros, un système de micro-cogénération n'est donc pas nécessairement un système de chauffage économique adapté à une maison individuelle. En fonction de la charge de chauffe, le chauffage à pile à combustible coûte entre 18 000 et 33 000 euros, plus les frais de raccordement au gaz, le cas échéant. Pour l’installation de votre chaudière à micro-cogénération, vous pouvez bénéficier de différentes subventions, dont une aide de l’Anah (Agence nationale de l’amélioration de l’habitat), une TVA réduite à 5,5 % pour le matériel et la pose et un éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). 

Pompe à chaleur : chauffer en puisant l'énergie dans la nature

La pompe à chaleur a besoin d’électricité pour fonctionner. Néanmoins, ce système de chauffage est écologique et économe en énergie. Contrairement au chauffage électrique, la consommation électrique ne représente que 20 à 35 pour cent de la chaleur générée. La pompe à chaleur est particulièrement utile en combinaison avec un chauffage au sol et offre une efficacité énergétique maximale. La pompe à chaleur puise le reste de l'énergie de la nature, et plus précisément, cette chaleur peut provenir de l'air, de l'eau ou du sol. Une pompe à chaleur air coûte entre 10 000 et 15 000 euros. Elle nécessite habituellement des coûts d'électricité légèrement plus élevés que les autres pompes à chaleur, car l'efficacité énergétique de l'air ambiant n'est pas aussi bonne que celle de la terre ou de l'eau. 

Les pompes à chaleur eau-eau qui extraient la chaleur des eaux souterraines ou les pompes à chaleur sol-eau qui utilisent la chaleur géothermique sont plus économes en énergie. Toutefois, ces systèmes de chauffage peuvent coûter entre 20 000 et 30 000 euros en raison des travaux à effectuer en profondeur dans le sol. D’ailleurs, les forages dans le sol nécessitent généralement une autorisation. Les pompes à chaleur font partie des modes de chauffage innovants qui utilisent les énergies renouvelables et sont, dans des conditions favorables, extrêmement économes en énergie. Pour cette raison, l’installation d’une pompe à chaleur entre dans la catégorie des rénovations énergétiques bénéficiant d’aides financières. Dans un bâtiment ancien, une bonne isolation et idéalement un chauffage au sol ou au mur sont nécessaires pour que la pompe à chaleur fasse valoir ses avantages.

Énergie solaire thermique : l’énergie solaire illimitée pour réduire les coûts énergétiques

Le seul système de chauffage qui n'utilise que de l'énergie gratuite et continuellement renouvelable est celui de l'énergie solaire thermique. Avec des panneaux solaires sur le toit, les propriétaires collectent l'énergie du soleil pendant la journée. À l'aide d'un échangeur thermique, l'énergie solaire chauffe l'eau dans le réservoir tampon. De là, elle est injectée dans les radiateurs ou sert à l'alimentation en eau chaude sanitaire. Lorsque le besoin en chaleur est élevé comme en hiver et que le rayonnement solaire est relativement faible, l'énergie solaire thermique convient principalement comme chauffage complémentaire. L’avantage est qu'il peut être combiné à presque tous les systèmes de chauffage hybride. Bien que le système de chauffage dépendant de l'énergie solaire n’emmagasine que 20 à 30 pour cent de l'énergie solaire nominale en hiver, l'énergie solaire thermique contribue de manière significative à la réduction des coûts énergétiques, en particulier dans le cas des bâtiments neufs bien isolés. 

Les aides de l'État et la source d'énergie gratuite rendent l'utilisation du chauffage solaire très intéressante. Les coûts d'investissement de 8000 à 12 000 euros plus le matériel de stockage ou le second système de chauffage seront amortis au bout d’environ 15 à 20 ans. Il est même possible d’utiliser l'énergie solaire thermique dans le cadre de projets de modernisation d’un bâtiment ancien. Théoriquement, il est possible d’utiliser uniquement l'énergie solaire thermique avec une conception appropriée et une surface de toit sans ombre. Dans la maison, seules les grandes unités de stockage requièrent un certain espace. Alors qu’en France, le plan d’État 2022 vous aide à financer votre installation solaire, en Allemagne une nouvelle loi a été introduite dans le Bade-Wurtemberg et à Berlin sur l’obligation d’installer des panneaux solaires (Solarpflicht) sur les nouvelles constructions

Quels sont les systèmes de chauffage du futur ?

Actuellement, la plupart des systèmes de chauffage utilisent des combustibles fossiles. Le chauffage au gaz est encore très populaire, car il n'a pas besoin d’une installation de stockage de combustible. Mais les combustibles fossiles se font rares, nuisent à l'environnement et rendent les propriétaires dépendants du prix du marché mondial parfois exagéré. Ainsi, ni le chauffage au gaz ni le chauffage au fioul ne feront partie des systèmes de chauffage de l'avenir. Un système hybride composé de chauffage au gaz et de pompe à chaleur ou de chauffage aux granulés avec énergie solaire thermique, par exemple, peut déjà offrir des avantages significatifs en termes d'efficacité énergétique. Les systèmes de chauffage offrant la possibilité d'utiliser des sources d'énergie renouvelables sont certainement les systèmes de chauffage de l'avenir. Ils rendent les propriétaires immobiliers plus indépendants de la fluctuation des prix de l'énergie, qui peuvent dans certains cas réaliser des économies de plusieurs milliers d'euros par an. Pour plus de détails, veuillez lire notre article sur les systèmes de chauffage du futur.

Quel type de chauffage convient aux bâtiments neufs ou anciens ?

Les personnes qui se lancent dans un projet de construction devraient opter pour des systèmes de chauffage évolutifs les mieux adaptés à l’emplacement de leur future maison. Les toits ensoleillés sont prédestinés à l'énergie solaire thermique, tandis que les régions avec un climat méditerranéen sont l’idéal pour une pompe à chaleur à air. Nous avons abordé plus en détails la question de savoir quel système de chauffage est le mieux adapté à un bâtiment neuf. Dans le cas d'une rénovation du chauffage dans un bâtiment ancien, le choix des différents systèmes de chauffage n'est pas toujours aussi varié. Là, les conditions locales, les conditions structurelles et l'environnement sont décisifs dans le choix du système de chauffage idéal pour un bâtiment ancien. Nous avons examiné les conditions dans lesquelles le chauffage est approprié pour un bâtiment ancien.

Comment choisir le système de chauffage approprié ?

Il existe de nombreuses différences entre les différents types de chauffage. Bien que certains types de chauffage fonctionnent bien dans certaines régions, ils seront beaucoup moins efficaces dans d'autres. Cela peut déjà différer d'une maison à l'autre et d'une parcelle à l'autre. De même, la loi impose des exigences, qui limitent en conséquence le choix d'un système de chauffage pour les bâtiments neufs ou anciens. En outre, la charge de chauffage requise peut varier considérablement. L'achat d'un système de cogénération peut s’avérer rentable pour un nombre restreint de propriétaires, à moins que les besoins en électricité et en chauffage ne soient au-dessus de la moyenne. Selon la taille du toit et son orientation, et l'emplacement de la maison, un système d’énergie solaire thermique avec installation photovoltaïque pourra satisfaire partiellement ou entièrement aux besoins énergétiques du ménage. Cependant, il ne sera pas suffisant en raison du nombre réduit d'heures d’ensoleillement en hiver, ou il sera surdimensionné en été. 

Les systèmes de chauffage hybrides sont souvent la solution idéale qui peut être adaptée individuellement. Un système de chauffage au biogaz avec pompe à chaleur géothermique et chauffage au sol, par exemple, assure de la chaleur tout au long de l'année, quel que soit le temps et à tout moment de la journée, et utilise exclusivement des énergies renouvelables. Il ne faut cependant pas négliger les coûts d'achat qui, pour certains systèmes de chauffage, nécessitent un investissement initial beaucoup plus élevé. Dans chaque situation, il est nécessaire d'examiner quelles aides sont disponibles au niveau national ou local pour les différents systèmes de chauffage. En outre, il convient de considérer la rapidité d’amortissement des différents systèmes de chauffage. Plus les besoins en chaleur sont élevés, plus les économies d'énergie compenseront probablement les coûts d'achat. Les facteurs suivants peuvent influencer le choix du système de chauffage approprié :

  • Prix d'achat en comparaison des économies d'énergie et des subventions

  • Emplacement dans le cas d’un système à énergie solaire thermique ou d’une pompe à chaleur

  • Exigences structurelles (chauffage au sol, possibilité de stockage, toiture)

  • Exigences légales pour les bâtiments neufs ou anciens

  • Consommation d'énergie du chauffage et, si nécessaire, de l'électricité

  • Choix et disponibilité du combustible

Contactez-nous dès maintenant

Engel & Völkers Blog
E-mail
Retour
Contactez-nous
Veuillez saisir vos coordonnées ici
Merci de l'intérêt que vous portez à notre société. Nous vous contacterons immédiatement.

Votre équipe Engel & Völkers

Vous pouvez savoir quelles données sont enregistrées et qui y a accès ici. 
J'accepte l'enregistrement et l'utilisation de mes données selon la déclaration relative à la protection des données et autorise le traitement de mes données au sein du Groupe Engel & Völkers pour répondre à mes demandes de contact ou d'information. 
Je peux révoquer à tout instant mes autorisations pour l'avenir.

Envoyer maintenant
Array
(
[EUNDV] => Array
(
[67d842e2b887a402186a2820b1713d693dd854a5_csrf_offer-form] => MTM5MjE5NzU3NkJ4d29xancwTDVhZWFIRzEycXAxcW9SdElHdVBqMTdV
[67d842e2b887a402186a2820b1713d693dd854a5_csrf_contact-form] => MTM5MjE5NzU3NnlHcUR0Y2VlTXVPUndLMHZkMW9zMnRmRlgxaUcwaFVG
)
)